Culture Indonésienne

kerapan-sapi-in-madura-indonesia
les courses de taureaux à Madura

Vivre sur plus de 17.000 îles, la nation indonésienne compte aujourd’hui quelque 240 millions d’habitants comprenant plus de 200 groupes ethniques.  Après l’indépendance du pays en 1945 l’intermariage entre personnes de différents groupes ethniques ont soudé la population en une nation plus unie.

La majorité de la population est de confession musulmane, alors qu’à Bali  la religion hindouiste est prédominante. Cependant, dans les régions telles que Minahasa en Sulawesi du Nord, la région montagneuse de Toraja en Sulawesi du Sud, dans les îles de l’est de Nusa tenggara ainsi que dans une grande partie de la Papouasie, dans la région montagneuse de Batak ainsi que sur l’île de Nias dans le nord de Sumatra, dans lesquelles la majorité des habitants sont catholiques ou protestants. Dans l’ensemble le peuple indonésien est de nature religieuse.

merah-putih-garuda-pancasila
Pancasila

Et, fidèle à la Pancasila, les cinq principes de la nation, – à savoir la croyance en l’existance d’un Dieu unique,  l’unité de l’Indonésie, l’internationalisme, ou foi en une humanité juste et civilisée, l’unanimité et la délibération (démocratie), la justice sociale pour tous – les sociétés indonésiennes sont ouvertes et restent tolérantes envers chaques religions, coutumes et traditions, tout en adhérant fidèlement à leurs propres religions. L’armoirerie de l’indonésie porte d’ailleurs la devise:  « Bhinneka Tunggal Ika » signifiant «l’unité dans la diversité»

Bien que les jeunes d’aujourd’hui en particulier dans les grandes villes sont  modernes et suivent les tendances internationales, mais quand il s’agit de mariages, les couples adhèrent encore aux traditions du côté des deux parents de la mariée et de du marié. Ainsi, dans un mariage mixte (d’ethnies différentes), les vœux et les traditions de mariage respectés par  la famille de la mariée, alors que pour la réception les décorations et des costumes utilisés suivront les traditions ethniques du marié, ou vice versa. Les mariages et réceptions de mariage en Indonésie sont une excellente introduction aux coutumes et traditions multiples et diverses de l’Indonésie. Les mariages sont souvent aussi des occasions d’afficher le statut social, la richesse et le sens de la mode. Même dans les villages, des centaines voire des milliers d’invités de mariage en ligne pour féliciter le couple et leurs parents qui sont assis sur une scène, et ensuite profiter de la fête de mariage et de divertissement.

L’Art et les célébrations

L’archipel indonésien abrite de nombreuses cultures antiques qui sont enracinées ici, tout au long de son histoire à travers les siècles jusqu’à aujourd’hui, les îles ont été influencées par les indiens, chinois, arabes et les cultures européennes, et dernièrement aussi par la culture populaire mondiale, les voyages internationaux et l’internet. Les cultures étrangères et les traditions sont, cependant, absorbées et assimilées par les personnes qui produisent d’uniques œuvres de création « indonésienne » qui ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde..

Le 2 Octobre 2009, l’UNESCO a reconnu le « Batik » indonésien comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité, ajoutant au « keris» de l’Indonésie (la dague lame ondulée) et le « wayang » (marionnettes d’ombre)  reconnus plus tôt. En outre, le « Angklung » instrument en bambou musicale de Java Ouest, étant uniquement «indonésien» considéré comme patrimoine mondial.

Batik
Batik

 

La culture indonésienne est, en effet, riche en arts et l’artisanat (travaux manuels). Dans le domaine du textile, Sumatra produit certains des meilleurs sarongs tissés d’or et d’argent, connue sous le terme « songket »; les femmes du sud de Sulawesi produisent des soies colorées tissées à la main, tandis qu’à Bali, Flores et Timor produisent certains des meilleurs textiles en fibres naturelles décorés de motifs compliqués à faire. Dans l’artisanat du bois, les artisans de Bali produisent de belles sculptures, comme le font les Asmat en Papouasie, à la fois traditionnelle et moderne, les artisans du centre de Java fabriquent des meubles finement sculptés, tandis que les constructeurs de navires Bugis de Sulawesi-Sud continuent à construire de majestueuses goélettes « Pinisi » qui sillonne les mers indonésiennes jusqu’à aujourd’hui.

le-pinisi
Le Pinisi

 

La grande variété de différentes cultures et traditions à travers le pays est aussi exprimée dans de nombreux événements passionnants et intéressants, à la fois religieuses et populaires, qui sont tenues toute l’année. (Voir Calendrier des événements).

Parmi tout cela, il y a aussi les rituels des cérémonies religieuses des Hindouistes ‘’Dharma’’ célébrées en continu sur Bali, La fête de Sekaten, qui a lieu le 5e jour du 3e mois du calendrier javanais, qui coïncide avec l’anniversaire du prophète Mahomet, célèbre traditionnellement la culture et les croyances javanaises, ainsi que la cérémonie « Tabot » à Bengkulu, dans la région de Sumatra, est une cérémonie commémorant le rôle du petit-fils du Prophète Muhammad petits-enfants, Hasan et Husein dans la propagation de la foi. Les cérémonies bouddhistes « Vesak » sont tenues chaque année aux environs Borobudur. Il y a aussi un festival  des

Chinois « Toa Peh Kong » à Manado, tandis que les Fêtes des morts sont détenus à Toraja, puis aussi sur l’île de Sulawesi et à Kasada une cérémonie est célébrée chaque année à la fin de l’année sur le mont. Bromo à l’est de Java, qui a pour mission d’apaiser les ancêtres et les dieux de la montagne.

toraja-fete-mort
les Fêtes des morts à Toraja

 

Puis il ya les simulations d’incroyables guerres tribales dans la vallée Wamena situé à Papua, puis les courses de taureaux sur l’île de Madura tradition remontant au 14ème siècle, ainsi que la cérémonie du « Bau Nyale » qui se tient chaque février, attendant l’apparition après l’aube d’une sorte de ver marin qui se montre après de fortes pluies, signe de la réponse des prières à Dieu demandant plus de pluies pour maximiser les récoltes. Ce ne sont que quelques exemples mais il y en a beaucoup d’autres sur l’ensemble des îles. Et pour couronner le tout, il y a aussi le nouvel an balinais  journée de silence, de jeune et de méditation pour l’île entière, quand toutes les lumières, les incendies, les sons, y compris les avions et les voitures sont interdites pendant 24 heures! Les Balinais souhaiterai que le «Nyepi» devienne une tradition internationale qui permettrait de réduire considérablement la pollution et le réchauffement climatique.

L’Indonésie est également réputée dans l’univers des arts du spectacle. La pièce dansée de Ramayana est jouée pendant la saison sèche sur une grande scène ouverte à Prambanan près de Yogyakarta sous une pleine lune tropicale et dans le contexte dramatique de ce temple illuminé comme au 9ème siècle. Les danses de indonésienne sont colorées, dramatiques ou amusantes. Elles vont de la danse et du chant très synchronisée de « Saman »  de la région d’Aceh, à la danse de cour calme et sophistiquée de l’île de  Java accompagnés par les sons fluides de l’orchestre de gamelan, aux  danses de guerre de Kalimantan, la Papouasie, et la Sulawesi.

L’influence chinoise est assez présente tout le long de la côte du nord de Java, d’où de nombreux motifs de ‘’batik’’ de Cirebon et Pekalongan, aux  meubles finement sculptés et les portes de Kudus au centre de Java, mais  aussi dans les costumes d’or brodé de mariage de l’ouest de Sumatra.

java_jazz_festival_2015-indonésie

Mais l’Indonésie ne vit pas que du passé. Aujourd’hui, chaque année, dans la capitale de l’Indonésie, Jakarta, une ville métropolitaine, le Festival de jazz de Java est le point culminant de rencontre annuelle des musiciens étrangers de renommés internationale et des musiciens indonésien de top niveau de jazz. L’Indonésie possède également quelques uns des meilleurs groupes pop rock et des chanteurs reconnus à travers l’Asie et certains connu en Europe. Des groupes comme Nidji, ungu, Slang, Peter Pan et des chanteurs/ses célèbres comme Anggun (très célèbre en France), Rossa, Agnes Monica, Kris Dayanti, Pacha, Ari Lasso, et beaucoup d’autres, qui ne manquent jamais de créer une forte ambiance partout où ils apparaissent en Indonésie mais aussi en Malaisie et à Singapour.

Postez un commentaire